Base doc

L’Esper fête ses 10 ans et prend un nouvel élan pour développer l’ESS à l’école

En dix ans, L’Esper (Économie sociale partenaire de l’école de la République), association qui regroupe aujourd’hui 43 organisations intervenant dans le champ de l’éducation, a bien grandi. Pour preuve, le nombre croissant d’enseignants et d’élèves qui pilotent ou participent à des actions d’éducation à l’économie sociale et solidaire par une expérimentation de son modèle.

Stratégies de conquête internationale des coopératives vinicoles du Languedoc-Roussillon : un séminaire M-WIB

En vingt ans, les coopératives viticoles (production du raisin) et vinicoles (production du vin) ont fourni de grands efforts pour se développer vers l’aval et les consommateurs grâce à des stratégies de conquête de parts de marché à l’échelle internationale. Parallèlement, le marché de la consommation intérieure de vin baisse structurellement depuis des décennies en France : cette orientation vers l’étranger représente donc un enjeu important.

L’ESS peut-elle permettre de vivre sans Amazon ? Une agora de La République de l’ESS

La France a connu en 2020 un fort essor du commerce en ligne : une progression de 32 % selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance. En cause, la fermeture des commerces dits « non essentiels » (principalement non alimentaires) pendant les longs mois de confinements et de restrictions sanitaires, mais aussi les stratégies individuelles d’évitement des espaces fermés, dans un contexte de pandémie.

2021 : la Recma célèbre son centenaire

Cette année, la Recma fête le 100 e anniversaire de sa création en 1921, sous le nom de Revue des études coopératives (REC). Cela en fait une des plus anciennes revues au monde, dédiée à l’économie sociale, et une très respectable vieille dame au sein des revues de recherche françaises, classée par le HCERES (Haut conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur) dans la  catégorie économie-gestion.

Olivia Grégoire va-t-elle relancer les PTCE ?

Le potentiel de développement économique des pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) intéresse beaucoup Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable. Elle a demandé un rapport d’étude au Labo de l’ESS, dont le président, Hugues Sibille, a présenté

Le PTCE, un modèle de sortie de crise sanitaire

L’étude menée par le Labo de l’ESS comporte d’autres informations qui actualisent la connaissance de ces structures :
• Pour 70 % des personnes interrogées, le principal objectif des PTCE est de répondre aux besoins non traités du territoire et de ses habitants, pour 57 % de  structurer des activités existantes, et pour 48 % d’apporter des solutions aux entreprises.

Semaine de l’ESS à l’école : deux éditions cette année

Cette année scolaire 2020-2021 aura accueilli deux éditions de la Semaine de l’ESS à l’école, opération pilotée par L’Esper, l’OCCE et Coop FR pour faire  découvrir l’économie sociale et solidaire aux élèves de la maternelle à l’université. La 4 e édition, celle qui aurait dû se dérouler en mars 2020, s’est  finalement tenue en novembre en raison du confinement, et donc sur la rentrée actuelle.

L’impact différencié de la crise sur les entreprises d’ESS

« L’économie sociale et solidaire, parce qu’elle se tient globalement à l’écart d’une économie outrancièrement financiarisée et mondialisée, avait été  épargnée par la crise financière de 2008-2009. Cela ne sera pas le cas pour cette crise et, à n’en pas douter, le bilan va s’alourdir à mesure que notre pays est touché par la pandémie et par les conséquences économiques et sociales qu’elle entraînera encore tout au long de l’année 2021 au moins.

Cinq ambassadrices pour l’égalité femmes-hommes dans l’ESS

L’égalité professionnelle femmes-hommes au sein des structures de l’ESS a besoin d’un sérieux coup de pouce. Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable, propose la lecture d’ESSentiELLES, un livret de conseils destiné à accompagner les coopératives, associations et mutuelles dans leurs réflexions sur le sujet. Si l’ESS emploie 69 % de femmes, elles ne sont que 13 % à être cadres, et seules 45 % sont membres de conseils d’administration ou de bureaux.