Mutuelles

Le groupe hospitalier mutualiste de Grenoble : saison 2

L’affaire du groupe hospitalier mutualiste (GHM) de Grenoble ne manque pas de rebondissements. Rappelons tout d’abord que ce groupe est constitué de trois établissements, rassemblant 1 300 salariés : la clinique des Eaux-Claires, fondée en 1957 à l’initiative de l’Union départementale des sociétés mutualistes de l’Isère, la clinique d’Alembert, créée en 2006, et l’Institut Daniel-Hollard. À la suite de difficultés financières récurrentes, le GHM a été mis en vente par la mutuelle Adréa et la Mutualité française de l’Isère.

La nouvelle gouvernance de la MGEN répond à la diversification du sociétariat

Depuis sa fondation en 1946 par un groupe d’instituteurs syndicalistes, la MGEN a vu son sociétariat évoluer. Elle n’est plus la mutuelle exclusive des  personnels de l’Éducation nationale depuis qu’elle s’est ouverte « aux services ministériels qui en dépendent ou en sont issus », ainsi qu’à la Recherche, à  l’Enseignement supérieur, la Jeunesse et les Sports, et à l’Environnement.

Révision de Solvabilité 2 : la Mutualité française monte au créneau

Dans la perspective de la prochaine révision de Solvabilité 2, le régime prudentiel qui s’impose aux assureurs européens depuis 2012, la Mutualité française a exprimé diverses remarques à la Commission européenne. Elle a notamment souligné que les exigences de fonds propres des mutuelles étaient suffisamment élevées pour garantir l’épargne des adhérents et qu’il n’y avait pas lieu de les relever.

Un nouveau groupe mutualiste

Aéma Groupe a été fondé le 1 er janvier 2021 par Aésio Mutuelle et la Macif, qui ont travaillé pendant trois ans à l’élaboration de ce projet commun, tout en évitant de fusionner afin de préserver leurs réseaux respectifs. Le nouveau groupe est présenté comme « multimétiers et multimarques » et il devient le second groupe mutualiste en santé individuelle et collective, derrière VYV. Il annonce plus de 8 millions de personnes protégées, 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 14 000 collaborateurs.

Le président de la Mutualité française candidat à la présidence du Cese

Thierry Beaudet, président de la Fédération nationale de la Mutualité française et du groupe VYV, est récemment revenu au Conseil économique, social et  environnemental (Cese), où il avait déjà siégé de novembre 2010 à septembre 2016 en tant que président du groupe Mutualité, vice-président de la section  des affaires sociales et de la santé et membre de la commission dépendance.

Le congrès des Mutuelles de France

Fin octobre 2020, la Fédération des Mutuelles de France (FMF) tenait son congrès à Brest sur le thème « Bâtir les solidarités nouvelles ». Rappelons que cette fédération mutualiste, née en 1987, est l’héritière de la Fédération nationale des mutuelles ouvrières (FNMO), fondée en 1960 par des mutualistes cégétistes, et de la Fédération nationale des mutuelles de travailleurs (FNMT) (1968-1987). Au cours des années 1980 et 1990, la FMF s’est distinguée par sa résistance à l’irruption des assurances dans le champ de la complémentaire santé.

PLFSS 2021 : les mutuelles mises à contribution pour combler le déficit de la Sécurité sociale

Le déficit de la Sécurité sociale, qui était estimé à au moins 41 milliards d’euros avant le premier confinement, est désormais évalué à environ 48 milliards d’euros. Ce chiffre ne saurait surprendre au vu de l’envolée des dépenses sanitaires directement liées à la pandémie, ainsi que du choix gouvernemen- tal de faire peser une partie de la dette Covid sur le budget de la Sécurité sociale (déjà ponctionné pour financer les mesures dites « Gilets jaunes »).